7 févr. 2019

Une loi scélérate

Malgré l’abstention de cinquante députés En marche (dont pas un n'a été assez courageux pour voter contre), le texte de la nouvelle loi a été adopté par l’Assemblée en première lecture mardi. Cette loi prétendument anticasseurs est une nouvelle atteinte grave à la liberté d'expression, et un pas de plus vers l'empiètement  du pouvoir administratif sur le judiciaire. Ironie, c'est la loi qui le permet. Les lois sont les outils de la démocratie, et doivent être proposées avec discernement. En l'occurrence, celle-ci détricote un peu plus nos libertés.